Zoom sur BEESAFE, le projet contre le harcèlement de rue incubé à KEDGE

25/02/2021
Fanny, actuellement étudiante en alternance du programme Ingénieur d'Affaires à KEDGE Toulon, développe actuellement le projet BEESAFE, qui a pour but de soutenir la cause féminine tout en luttant contre le harcèlement de rue.

Pour commencer, parlez-nous de votre parcours scolaire : quelles formations avez-vous suivi à KEDGE et avant d'arriver à KEDGE ?

Mon parcours scolaire a commencé par un BEP en vente puis, de là, tout s'est enchainé et j'ai découvert que l'école n'était pas si ennuyante que ça ! J'ai poursuivi sur un BAC Professionnel Commerce que j'ai obtenu haut la main puis je me suis lancée dans des études supérieures avec un BTS Communication à Toulouse, un Bachelor en Management et Digital en école de Commerce, aussi à Toulouse puis je suis arrivée à Kedge Business School pour boucler ces 5 années d'études en alternance, où je suis Chef de Projet Digital dans une belle entreprise dynamique à Aix-en-Provence. Depuis le début de mes études j'ai eu l'opportunité de travailler dans différents secteurs qui m'ont beaucoup appris : les relations presses, le secteur du luxe, de l'immobilier, la vie en agence de communication ou encore un poste d'assistante manager en passant par la bijouterie, joaillerie de luxe... Des expériences plus variées les unes que les autres mais qui apportent énormément de compétences et de confiance en soi. Bien évidemment à 22 ans ce n'est que le début mais j'ai hâte de voir ce que ma vie professionnelle va m'apporter !

Parlez-nous de votre projet, qui est incubé par la Business Nursery

Mon projet s'appelle BEESAFE, et non il n'y a aucune faute d'orthographe dans le nom ! Ce projet est né de mon fort engagement pour la cause féminine et notamment pour la lutte contre le harcèlement de rue qu'un grand nombre de femmes subissent chaque jour. Mon projet a séduit le jury de la Business Nursery car BEESAFE a pour but de proposer à toutes les femmes de partager leurs trajets avec d'autres femmes pour aller d'un point A à un point B, c'est-à-dire leur lieu de travail ou d'études, ou les lieux de vie comme les bars, les restaurants ou les boites de nuit, jusqu'à leur domicile ! L'application sera donc accessible uniquement aux femmes, afin de limiter et dissuader des agressions verbales et physiques dans l'enceinte de l'espace public. Mais, dans un premier temps, le projet sera accessible via des groupes Facebook personnalisés en fonction des écoles, universités, entreprises et quartiers d'affaires... De plus, le projet BEESAFE a pour objectif de rassembler et faire adhérer un ensemble féminin. Des femmes volontaires et engagées qui seront donc des ambassadrices et chargées de représenter le projet sur leur lieu d'étude ou de travail !

Quels sont vos objectifs de développement pour l'avenir ?

Mon ambition dans les mois à venir est de lancer toute la partie marketing et communication du projet mais également la partie administrative avec le statut PEPITE. Après cela, j'aimerais lancer une campagne solidaire de crowdfunding afin de financer les frais liés au développement de l'application et sa maintenance. En parallèle, j'aimerais faire parler de mon projet via les relations presse. Je souhaite me projeter très loin dans mon projet, mais je préfère faire une chose après l'autre et les faire correctement afin de rendre ce projet qui me tient très à cœur. Bien évidemment, la cause des femmes et du harcèlement de rue est une cause bien trop grave et encore malheureusement trop présente pour que je projet me soit financièrement gagnant, les gains qui seront récoltés lors de la campagne de crowdfunding serviront exclusivement à faire vivre BEESAFE ! J'espère avoir plus tard, l'idée qui me permettra de vivre mais pour le moment je préfère mettre à profit mon envie d'entreprendre pour des causes qui me tiennent à cœur comme celle-ci.

En quoi votre scolarité à KEDGE Business School vous a aidé à devenir entrepreneur ?

Kedge Business School est reconnu pour être par excellence l'école de l'entrepreneuriat. De plus, un grand nombre de mes professeurs ont un très beau bagage professionnel et notamment dans l'entrepreneuriat. Je considère donc qu'apprendre à leurs côtés c'est aussi me former, apprendre et comprendre certaines notions qui m'étaient partiellement ou totalement inconnues.

En quoi l'accompagnement proposé par la Business Nursery vous aide dans la construction et le développement de votre projet ?

On peut avoir une âme d'entrepreneur et vouloir innover, créer sans cesse, mais il est vrai que la Business Nursery est un beau tremplin pour apprendre de soi-même, de ses erreurs, des autres et surtout d'apprendre de l'expérience des intervenants qui est très précieuse quand on souhaite se lancer. Car il est vrai que le monde de l'entrepreneuriat est très riche en rencontres, en réussites, en échecs et apprentissages, mais nous n'avons pas la science infuse et parfois il nous manque certains outils pour se lancer, ou simplement des encouragements, ce qui a été mon cas ! C'est pour moi un bon moyen d'apprendre à se faire confiance lorsque l'on intègre la Business Nursery de Kedge Business School.

Si vous deviez donner un conseil aux diplômés ou étudiants de KEDGE qui aimeraient faire comme vous, quel serait-il ?

Personnellement, j'ai toujours eu le souhait d'entreprendre et m'essayer à de nouvelles expériences professionnalisantes, mais la plupart du temps, ce qu'il manquait, c'était la confiance en soi. Après 3 ans d'études et des expériences variées en entreprise, j'ai compris qu’elle était ma valeur et ce dont j'étais capable, j'ai pris confiance en moi et en mon travail et je me suis lancée ! Et je n'ai aucun regret. Donc foncez et be confident !

Retour en haut